Consultez nos archives

Alors voilà, j’ai donc eu l’occasion de tester la petite merveille de Suunto, Ambit 2S de son petit nom.
Souci: oups! Au moment où je la reçois je suis en plein conflit avec mon genou et mon tendon d’Achille; pas facile pour un test…

Mais je ne désespère pas de pouvoir essayer cette fameuse montre-dont-tout-le monde-parle-et-qui-va-bientôt-sortir-dans-le-commerce!

Début juin, je participe à une masterclass organisée par Suunto à Chamonix et je découvre à cette occasion la team Suunto et rencontre d’autres testeurs. Je suis entourée de férus de technologie qui connaissent déjà l’engin par coeur et l’ont poussé dans ses retranchements.

Qu'à cela ne tienne! Moi je prendrai le rôle de la fille qui n'y connait rien et qui est une utilisatrice de base. Parce que je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas et que passer des soirées à étudier un mode d'emploi, à configurer son joujou et à zieuter les astuces mises en ligne par d'autres utilisateurs, ce n'est pas forcément la tasse de thé du commun des coureurs.
Et bien, réjouissez-vous! Car nul besoin de tout cela, son emploi est un jeu d'enfant la preuve même moi j'y suis arrivée.

Ici, point de compte-rendu complet sur le modèle, les boutons, les accessoires, la navigation GPS, l’altimètre et baromètre, la boussole, etc…
Cela a déjà été (très bien) fait sur de nombreux blogs. J’aborderai « la prise en main de la bête » et sa personnalisation, ainsi que l’analyse des données.

En attendant, je vous invite à visualiser la très chouette vidéo de présentation de la montre, un tour d’horizon rapide de toutes les possibilités qu’offre le cadeau que vous allez vous faire offrir pour – la rentrée – votre anniversaire – votre nouveau record – votre promotion – Noël (Rayer les mentions inutiles). Et puis zut! Pas besoin d’excuse pour se faire plaisir!

Et oui elle fait tout ça et bien plus encore! Et cela a bien arrangé mes affaires, car c’est surtout dans son mode multisport que je l’ai utilisée.

DESIGN
Franchement réussi à mon goût. Avec un cadran en acier brossé disponible en 3 coloris, rien à redire.
Suunto_Ambit_2S

DIMENSIONS
En théorie, ça donne ceci
dimensions
En pratique ça donne cela sur une fille (sachant que je suis grande 1,78), un chouia grand quand même. Ce n’est pas très féminin, la montre a clairement été designée pour des mecs. Ce serait chouette d’avoir aussi un modèle plus « fille ». Ceci dit, vu tout ce que l’écran doit afficher il doit tout de même avoir une certaine taille. Notamment en fonction navigation. vous avez déjà vu une carte routière ayant la taille d’un timbre poste vous? Moi non.
IMG_6128

MOVESCOUNT ET MOVESLINK
Attention, on rentre dans le dur! C’est là que tout se joue et c’est bien là que cette montre fait la différence.
Pour la petite histoire : je suis largement allergique aux montres « usines à gaz » dont la manipulation tient du parcours du combattant avec labyrinthes associés. Je me suis déjà tapé des flips au départ de courses parce que je ne savais plus comment démarrer avec le bon programme et sur quels boutons appuyer en même temps, longuement ou pas, ou bien je pensais avoir démarré le chrono et je me retrouvais avec un compteur de calories dont je n’avais rien à …
Et là bien sûr j’avais une petite appréhension mais je n’ai jamais manipulé aussi simple et ergonomique.

Petit tutoriel en images. MOVESCOUNT, c'est l'interface de gestion de la montre et de tous les MOVES effectués, c'est à dire quand tu bouges ton corps baby!

movescount

C’est rigolo, tu peux y retrouver tes potes (ou l’ennemi que tu veux battre coûte que coûte lors d’une prochaine course), espionner et commenter leurs entraînements, ça peut s’avérer utile! Par contre l’inverse est vrai aussi, donc tu peux dire adieu à ton intimité sportive et si tu as menti sur ton entraînement ça se saura. Nan, je déconne! On peut très bien changer la confidentialité de son compte et rendre son profil visible uniquement par soi-même ou par les membres d’un groupe auquel on appartient.

Donc, sur Movescount, d’abord tu crées ton profil.
Ensuite, tu installes « Moveslink », le logiciel qui permettra de connecter ta montre Suunto à Movescount. Fastoche.
02

Et maintenant, il suffit de connecter la montre à l’ordi grâce au cable USB de connexion et de recharge. Remarque: prévoir un adaptateur USB/secteur quand on est en déplacement, afin de pouvoir recharger sa montre sans embarquer son ordi!

03

Et voilà, le tour est joué! Je peux entrer tous les paramètres de mon profil (taille, poids, fréquence cardiaque maximum, fréquence cardiaque au repos), choisir les unités, mon activité par défaut, etc…
Il y a également un côté « social média » bien fichu, qui permet de partager automatiquement son Move sur les réseaux sociaux, mais aussi d’ajouter des photos ou des vidéos à ses Moves.

04

Ensuite, bien sûr, on personnalise sa p’tite montre à sa p’tite sauce! Et ça, c’est topissime.
Pour ma part, j’utilise surtout les modes « COURSE », « CROSSFIT » (que je me suis créé) et « CROSSTRAINING » que j’ai créé également.

06

Pour chaque activité, je peux choisir ce qui figure sur mes écrans (celui d’accueil et les suivants que je peux faire défiler pendant mon activité).
Par exemple, pour la course, j’ai mis 3 écrans.
01 – Chrono – allure-distance
02 – Heure – Fréquence cardiaque – Calories
03 – Totals ascent (dénivelé +) – Total descent (dénivelé -) – Vertical speed

08

Pour mon activité « CROSSTRAINING », bien utile en ce moment, j’ai mis le cyclisme en 1 (en fait de l’ElliptiGO pour mon échauffement) – la course en 2 et le cyclisme (ElliptiGO) en 3.

07

Du coup, lors de ma transition je n’ai rien à faire à part changer de sport en appuyant sur UN SEUL bouton. Le chrono continue à tourner et mon Move tiendra compte de mes 3 disciplines.

Pour démarrer mon move, rien de plus simple:

Après, il faut bouger ses fesses et ça, c’est pas toujours facile…
Et voilà le travail:

00

01

CALENDRIER

Il permet d’appréhender son entraînement sur la durée d’un seul coup d’oeil. Et là, je vois que je n’ai rien fichu début août…(on va dire que je me reposais sur mes lauriers des 15 jours d’ElliptiGO en juillet).

000

Ensuite, j’ai un récapitulatif de toutes mes activités avec une mesure de mes effets d’entraînement (par rapport à ma forme actuelle)
04

Je peux aussi filtrer l’affichage des données par jour (par exemple, ici j’affiche la durée de mes Moves – mais je peux aussi choisir d’afficher les calories dépensées, la distance en km, ma FC moyenne, etc…)
00


LES APPS
Les apps, ce sont des applications qui ont été créées par des membres de Movescount, et que l’on peut installer sur sa montre un peu comme les applis iPhone.
Il y en a pour tous les goûts et toutes les utilités de la plus futile à la plus futée!
Quelques exemples:
Total ascent et Total descent pour les D+ et D- dont j’ai parlé plus haut
Un compteur de longueurs de piscine
Interval trainer
Calculateur de graisse brûlée (!!)

Mais aussi:
Une alarme « Orage » très pratique en montagne
Un estimateur de chrono sur semi et sur marathon
Et la plus utile, une appli qui calcule le nombre de bières que vous pouvez boire après l’entraînement!!

000

J’ai aussi installé l’appli « Sleeping HR » qui donne la FC minimale pendant son sommeil.
Attention aux marmottes! Ma nuit fut trop longue (8 heures) et l’autonomie de la montre n’a pas suffi à tenir jusqu’au bout.

Suite (et fin) au prochain épisode, c’est à dire l’analyse des données, l’EPOC, le pic d’effet d’entraînement, l’analyse de l’état de forme sur le long terme. Stay tuned!

  • Nicolas août 27, 2013 Répondre

    Sympa ce test.
    J’aime le point de vu, l’utilisation par M Toulemonde (désolé si c’est péjoratif).
    Sinon moi aussi je l’ai utilisé pour le crossfit et c’est pas mal du tout.

    • emma422 août 28, 2013 Répondre

      Merci! M Toulemonde n’est pas du tout péjoratif bien au contraire, je le revendique! Nous sommes une grande majorité d’utilisateurs pas forcément férus de technologie qui recherchent des produits simples à utiliser sans prise de tête.

  • Ansieau Sylvain sept 28, 2013 Répondre

    détenteur d’une suunto ambit depuis 1 an, je valide l’analyse
    je cherche cependant à voir si il existe des logiciel pc d’analyse ou de programmation ‘entrainement compatible avec movescount (récupération des données par transfert).
    une idée?

    • emma422 oct 1, 2013 Répondre

      Bonjour Sylvain, je ne connais pas la réponse, il faut vous adresser au service client de Suunto. Si j’ai du neuf je vous en fais part!!

  • Denis oct 9, 2013 Répondre

    Merci pour le test, je découvre mon ambit 2 toute neuve.
    Je suis pour l’instant très satisfait bien que je vienne du monde nike+.
    Ma montre ne satisfaisait plus pour mes courses trail (10 à 12h) au niveau de l’autonomie.
    Je perd 5 ans de données mais tant pis!

    Pour l’application « sleeping HR » je me suis créé un mode spécifique sans les données GPS (GPS Off) ce qui permet de tenir toute la nuit. Ma montre après 8h de sommeil était encore à 90%.

    • emma422 oct 9, 2013 Répondre

      Bonjour Denis, merci pour l’idée, et bonne découverte de ta montre! Si tu as des astuces ou des trouvailles à partager, n’hésite pas

  • Dominique déc 2, 2013 Répondre

    Super, merci pour ce test !
    Je me demandais si il existait un petit programme pour la suunto qui serait un calcul predictif du temps de course restant ? du style (vous allez finir le marathon en 8h45 :-) ?? )
    bonne continuation en tout cas…

  • emma422 déc 2, 2013 Répondre

    Bonjour Dominique, oui cette application existe!
    Pour estimer ton chrono sur semi:
    http://www.movescount.com/apps/app36-Half-marathon_time
    Pour estimer ton chrono sur marathon
    http://www.movescount.com/apps/app33-Marathon_time
    En te souhaitant de faire mieux que 8h45 😉

    • Dominique déc 3, 2013 Répondre

      Merci Emmanuelle pour ces précisions !!
      Je ne suis pas doué, j’aurai pu chercher le site de Suunto :-/
      En tout cas ca a l’air assez simple à utiliser
      il n’y a plus qu’à… !
      Merci

  • Fifi31 déc 18, 2013 Répondre

    Super et merci pour le test !

    J’ai une Suunto T6 et j’hésite encore à franchir le pas. Je ne comprends pas pourquoi Suunto impose désormais son site « Movescount » pour décharger et analyser les journaux de l’Ambit.
    Sur les anciens modèles, l’utilisation d’un logiciel autonome style « Suunto Training Manager » permettait de transférer les journaux de la montre sur son ordinateur sans avoir besoin de liaison internet. Comment faire si l’on est en raid ou en expé pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines ?

    A part ça, ça a l’air d’être du super matos, comme toujours chez Suunto !

  • je recherche le modèle d’ambit le plus adapté à la rando afin de ne pas faire de boulettes lors de mon proche achat

    si une personne avisée pouvait me répondre ce serait génial ,
    grand merci d’avance

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)