Consultez nos archives

Cela faisait plusieurs semaines qu’on entendait parler de la sortie de la nouvelle chaussure révolutionnaire d’Adidas: l’Energy Boost.
Un buzz brillamment mené, quelques tests de runners publiés dès le mois de février, et bien sûr, « LA » soirée de lancement du 8 mars à la boutique Adidas des Champs Elysées.

C’est donc avec beaucoup d’impatience que j’attendais le grand jour. Grâce à mon Club FreeRun 72, je fais partie des 150 « leaders ». Chaque leader est responsable de mener un groupe de 3 à 5 coureurs, road-book à la main. L’objectif étant de sillonner tout Paris et de couvrir 1700 km en une soirée, chaque groupe ayant un circuit bien défini à suivre, balise GPS au bras, déconseillé de tricher 😉

b14

Démarrage un peu compliqué: beaucoup d’attente pour les leaders pour obtenir leur road-book, puis leur package chaussures Boost, coupe-vent, tee-shirt et short)
J’ai la chance d’avoir des chaussures à ma pointure, ce sera plus simple pour les tester! Par contre short homme taille XL, blouson idem. Je croise un gars déguisé en Véronique et Davina, lui a hérité d’un jazz-pant pour fille taille M, et il a osé l’enfiler!!! Je lui propose un troc et hop! L’affaire est dans le sac!!

Je fais ensuite connaissance avec mes coureurs, 3 allemands qui travaillent à la maison mère. Notre parcours fait 8,5 km, pas la Seine à boire, mais il nous faudra tout de même 1h15 pour les parcourir, entre la recherche de l’itinéraire, les quelques côtes marchées et l’allure très cool que nous adoptons dès le départ! Impossible donc de tester réellement la Boost ce soir, on verra ça un autre jour.

b12

Retour à la boutique Adidas: c’est la fête!! Petits fours, sandwichs, bière, musique à gogo, ambiance ambiance!
b01

b04

Au premier étage, un tas d’écrans géants nous permettent de suivre en temps réel l’évolution des coureurs qui sont encore entrain de sillonner la ville. Objectif: couvrir 1700 km ce soir! C’est chose faite assez rapidement, mission accomplie, belle opération marketing!

b11

b03

Nous passerons le reste de la soirée à tester les Energy Boost sur la piste de danse et ma foi, elles ont du ressort!!!

Pour la petite histoire: j’ai tout de même réussi à prendre Teddy Riner pour un videur (ben oui, avec son gabarit à l’entrée du magasin…) et à ne pas reconnaitre Florian Carvalho avec qui j’ai discuté durant tout le trajet retour en métro…

b10

Mon ressenti sur la chaussure:

J’ai volontairement attendu de mettre ce CR en ligne, afin d’avoir un peu de temps pour tester la bête. La technologie, tout le monde la connait maintenant, on en a entendu parler dans tous les magazines papier, en ligne, dans les boutiques…
En résumé, cela donne ça : « BOOST™ change la donne, car il combine souplesse et retour d’énergie par l’amorti pour offrir une expérience de course sans limite. Quand vous regardez le matériau d’amorti, vous pouvez voir qu’il est constitué de milliers de petites capsules d’énergie. Ces capsules sont le secret du meilleur retour d’énergie de l’industrie du running, car elles stockent et restituent l’énergie avec plus d’efficacité à chaque foulée. »

b00

Le look: un design sobre et élégant, j’aime bien. La semelle en « polystyrène » est surprenant au début, mais le design de la chaussure est une réussite. 3 coloris chez les hommes (noir, bleu et rouge) et 3 chez les femmes (noir, bleu et violet). Nous testons les noires, mais j’ai une petite préférence pour les bleues chez les filles. Des chaussures faciles à porter avec une tenue de ville aussi, ça peut toujours servir, surtout si on doit courir pour attraper son bus le matin!

Le confort: rien à redire, c’est simple j’ai l’impression d’être dans mes pantoufles ! (oui, j’en ai et alors?) Le chausson est légèrement élastique, le pied est bien maintenu, mais attention, ça chausse petit! J’ai presque une pointure de plus que ma pointure habituelle en runnings.

Le test : je m’attendais à rebondir tel un kangourou et étais à l’affut de la moindre sensation nouvelle grâce à cette technologie…

Premières sensations: la foulée est légère, mais je ne ressens pas l’effet rebond annoncé. Je modifie ma foulée volontairement en attaquant par le talon et là en effet je ressens qu’il se passe quelque chose.
J’ai ensuite déroulé mes séances sans essayer de penser à ma foulée et en me concentrant sur les sensations. Je l’ai utilisée lors des sorties longues en préparation marathon et je les ai trouvées très confortables, avec un excellent compromis amorti/dynamisme. Je n’ai cependant pas été bluffée par le « renvoi d’énergie » annoncé, peut-être à cause de ma foulée plus médio que talon?

Comme vous l’avez constaté il a pas mal plu ces derniers temps et j’ai pu tester la Boost par temps très humide. Mauvais point. La semelle prend l’eau, et pourtant je n’ai pas sauté dans les flaques! Au retour d’une sortie d’une heure 50 sous la pluie, mes semelles de podo + chaussettes étaient trempées.

Sur piste, son effet est difficilement ressenti puisque la restitution d’énergie se fait par le talon alors que la propulsion est plus sur l’avant. Elle reste cependant assez dynamique mais je préfère largement l’Adios pour ce genre de séance. (J’attends donc avec impatience la sortie de l’Adios Boost, une bombe atomique à mon avis!!!)

Conclusion: une très bonne chaussure dont l’effet « restitution d’énergie » se fera ressentir pour les coureurs ayant une attaque talon. Son confort et son amorti combiné à la technologie en font un modèle polyvalent, à utiliser tant à l’entraînement qu’en compétition du 10 km au marathon. Pour les coureurs rapides le modèle Adios Boost sera sans aucun doute un must!

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)